Ouverture de mon Forum poésie Mirages-Poetiques

 

Bonjour à tous

Ouverture de mon Forum poésie « Mirages-Poetiques

Je viens d’ouvrir un forum de poésie et divers autres écrits que je m’occupe si cela vous intéresse passez faire un tour a ce lien :

Pour le Forum : http://mirages-poetiques.forumgratuit.fr/forum

Pour le portail ce lien : http://mirages-poetiques.forumgratuit.fr/

Vous pouvez poster vos écrits il faut vous inscrire avant

Vous avez rien à faire d’autre que de poster et commenter les autres membres de ce forum vous serez les bienvenus

Je tenais à vous remercier tous ceux et celles qui m’ont commenté je passerais petit à petit vous répondre et sur vos espaces, j’ai été longtemps absente .

Je serais moins présente sur ce blog

pour tenir mon forum il me faut du temps

Merci de votre compréhension

Toute mon amitié

Petite création Flash calendrier Novembre 2011

 

 

[gigya src= »http://upload.yamalandia.com/rep2/325961319709.swf » quality= »high » width= »445″ height= »652″ wmode= »opaque » bgcolor= »#000000″]

 

Publicités

Hé hé musique d’ou vient-elle ? chez deezer lool !! mdr! lool ! et toc j’y suis arrivé ! couic !

Les vidéos Vodpod ne sont plus disponibles.
  

Au concave du coeur

Upload image

Au concave du cœur

 

  Se tien l’arcane claustré

Pouvant se lire d’une vision égalée

D’un tire d’aile sympathise un chant

Sur l’instant

  

Cadence dénudant la mémoire

Pour la vêtir d’une dote d’espoir

Méplat ce piano d’opulence

Sur ces apparences frêles affluence

  

Évasant les pœciles coulissantes fixant

D’une pupille investigatrice vibrant

En duo d’espérance psalmodié

Par la postérité expédiée

  

Dans la résonance de cet éminente

Écritoire ou l’encre pénates absente

Sur les ondes atomisées

Galactiques pénétré

  

Sur les éminences spacieuses

Usurpant l’étui se fait cotonneuses

Dans la chevelure vacille sur l’alizé lénifiant !

Ce vil clapotis sur l’orbite scrutant

  

La plume venant rutiler capture mes piétés

Distinct la romance courtoise accrochée

Précieusement à l’alinéa décantant

Fastidieusement, pinacle des heures préludant

  

Dans la voussure ou une palombe d’un vol

Opaline de son pennage envoûtant batifole

L’escarbille parmi les essences enfantant

De temps à autre ce terroir opacifiant

 

 Étoile-des-Ombres-30

 

Soie Romantique

         

 
 
  
Soie romantique

 Ce sentiment de voler

Loin s’en s’arrêter

Comme fait l’oiseau

 Lorsque le ciel est beau

 

Mettre des fleurs

A tous les nuages ,charmeur

 Deviendrait le gris parfois

Trop présent en soi

 

Parsemer l’oreiller

De paillettes dorées

Ou le  soleil de son  nectar

Butine le bonheur de son dard

 

Saisir l’air

 De l’aile  légère

Humer à pleins poumons

Au sourire du papillon

 

 Enlacé au aurore

Entre ciel et terre s’endort

 Tendrement , caresses

Du rêve en promesse

 

D’une nuit accordée

A la lune jalousée

De  l’étoile amoureuse

Devenant bienheureuse

 

Céleste de son soupir

L’esprit libre

En son lit poétique

Jonche la soie romantique

 

 Etoile-des-Ombres-30

 

Passe-velours bleuté

 

 

 

 

 

Mystifiant ma plume sur l’azur

D’écriture

Timbrant le futur

L’aperture

Passe-velours bleutée

Harmonisant mon feuillet

L’impression de gondoler

Avec l’encrier

 

Pertuisane l’encre

Vocable brillant

Sur l’hélianthe engendrant

Mes doigts s’émerveillant


Cambre l’air révérencieux

Au vent gémissant capricieux

A mes yeux

Se font lumineux


 

 

Soubresaut l’automne

 S’approchant monotone

Au sage chavirant chantonne

Le balancier glabre étonne


L’olivâtre encore présent

Fluide guinchant sur l’instant

S’en convenant

Aux tresses saisonnières planifiant


 

 

Le présent intrépide

Ébauche le vide

Pétulance livide

Liquéfie évide

 


 

 

L’échelle somptueuse

Amoureuse

De la vie onctueuse

Se fait poudreuse

 

 


 

 

 

Ornant dans son élan

L’écran géant

Ou l’ère implantant

Sa formule stature l’apparence


 

Étoile des Ombres 30